Léonce Bergeret,

"Chanteur Tyrolien typique, Imitateur fantaisiste, Chanteur Siflomane, Clairon virtuose"

Né en 1869 à Bordeaux, et issu d'un milieu modeste, il commence à gagner sa vie à 5 ans au service des transports aux Halles Centrales où sa mère travaillait.

A 12 ans, il fait partie des clairons et tambours (la clique) des bataillons scolaires. En 1884, il rentre dans la très patriotique Société de Gymnastique, de Tir et d'Instruction Militaire 'les Girondins'. En 1985, il gagne un prix record de natation en nage libre...En 1887, il fait partie du groupe des moniteurs de gymnastique dans les fêtes fédérales et régionales.

A 18 ans, au titre du service militaire, il s'engage pour 5 ans en 1888 au 31e régiment d'Infanterie où après ses classes, il passe dans la musique (la clique) et passe son temps à jouer le boute-en-train.

Il rentre à Bordeaux en 1893, travaille dans l'industrie vinicole, et commence à participer à des petits spectacles où il chante et y joue du clairon. Il a l'occasion de rencontrer un pantomime, Franki qui lui demande de participer à ses spectacles et a l'occasion de se donner à l'Alcazar de Bordeaux. Il signe alors un engagement qui marque ses réels débuts de professionnel, commence à Mont-de Marsan, Angoulème, Paris, puis parcourt la France, la Suisse, la Belgique pour participer aux spectacles de son employeur. En 1896, il est aux Ambassadeurs à Paris où il joue le rôle de turco (genre de tirailleur d'Algérie). A titre d'anecdote, ses camarades de scène lui offre un clairon dédicacé qui sera retrouvé aux marché aux puces de Saint Ouen et acheté dans les années 80 par un amateur averti qui m'en a fait part. La dédicace est émouvante, elle est signée de 'F (ou E).Zecca', nom qui sera bien connu chez Pathé dès 1900, notamment dans la branche cinématographique (un doute subsiste sur le prénom):

"Clairon d’honneur offert par les camarades artistes des concerts de Paris, à Léonce Bergeret,
Turco virtuose des Ambassadeurs, juillet 1896 Paris"

Il interprète principalement des chansons tyroliennes et d'inspiration militaire au clairon.comme son 'Clairon blessé' sur l'inspiration du Clairon de Paul Déroulède. Son style évoluera vers les imitations de cris d'animaux, comme cette 'Polka des Poulettes',

ou même d'instruments de musique, comme dans 'Amour et Mandoline'.

Il commence chez Pathé Frères en 1898 en passant astucieusement commande pour enregistrer quelques cylindres. Il se fera engager à la suite de cette première séance d'enregistrements et c'est pour lui l'occasion de se faire connaître du grand public. Il y côtoie alors Charlus et fait partie des 'forcats', chantant à l'époque où la duplication des cylindres n'existait pas, et exécutant certains jours 48 fois le 'Pâtre des Montagnes' pour le plus grand bonheur des acheteurs de cylindres. En tant que chanteur, il enregistre aussi les répertoires Paulus, Fragson, Kam-Hill ou Bourgès...

Il donne 18 représentation à l'Alhambra de Paris, à Marigny, au Caveau, il rentre au Petit Casino en 1899, (il y remplacera Mercadier pour 15 jours) et obtient un contrat pour l'Amérique du Sud: Buenos-Aires (fin 1899), Montevideo (1900),Rio (1901), San Paolo (Mai 1901). Il rentre à Paris et continue ses tournées en France et au Maghreb.

Devant le sérieux manque à gagner que les chanteurs subirent lors de la mise en oeuvre de la galvanoplastie, il devient auteur: l'Echo du Vallon, l'Echo du Tyrol, Le Charmeur des Tuilleries.

Il fonde avec Emile Mercadier, une firme pour la vente de phonographes à cylindres, qui ne survivra pas à l'arrivée du disque...

Il passe ensuite chez APGA, dont il regrette l'exclusivité,et qu'il qualifie 'd'affaire lamentable pour les artistes adhérents, sauf pour ceux de la grande maison' ... Effectivement, il se retrouve tout naturellement chez Pathé vers 1910 lors du rachat de l'APGA, et rechantera tout ce qui avait été édité sur disque à aiguille APGA sur disque à saphir...

Il décide comme beaucoup de chanteurs de fonder son propre studio d'édition en 1912

Pendant la guerre 1914-1918, en tant que chargé de famille agé de 44 ans, il ne sera pas envoyé au front, mais sera mobilisé en tant que 'délégué pour les récréations dans les hôpitaux' pour le compte du service de la Santé. Il y confectionnera quelques grands succès, les Rossignols de Verdun, lesTa-Ta-Ga-Da,

Il est bien sur édité chez édité chez Pathé et APGA, mais aussi chez ASPIR, Berliner, Bettini, Odeon, Chantal, Gramophone, Eden, Zonophone, Perfectophone. Pour avoir une idée de sa discographie, cliquer ici.

Il perd son fils en 1922, et semble sombrer dans une période difficile où la concurrence est rude, le style dépassé par la mode des opérettes et de la musique américaine.

En 1928, il se donne à la fête du régiment avec Perchicot, René de Buxeuil et Sylvania. En 1930, il est directeur d'une société 'Les pinsons du faubourg' qui lance des jeunes talents.

Il décèdera à Paris en 1940. Nous n'avons pas de détails sur la fin de sa vie. peut-être un lecteur attentionné nous donnera ces informations ?

Gérard Frappé


 

Bergeret

Bergeret à ses débuts au Petit Casino et au Casino de Paris

Source: collection particulière


Son clairon

Le 'clairon d'honneur' offert en 1896
par les artistes des concerts de Paris


Disque de Bergeret

Une publicité de Bergeret 'éditeur'

Disponibles dans nos collections:

En cylindres:

1197 - Le pâtre des montagnes
1250 - Siffleur d'Oiseaux
1242 - La biche au bois
1244 - Le clairon de caserne
Le marchand d'ocarina - Cire brune sans numéro

90 tours

S1146 - Marche Manoeuvre (Roberty)
1195 - Monsieur Beautemps
1248 - Marchand d'ocarina
1240 - Amour et mandoline - imitation de mandoline
1242 - La biche au bois
1250 - Siffleur d'oiseaux
P3002 - En sifflant (Thuillier Fils)
P3002 - Le charmeur des Tuileries ((A.Comès)
P3003 - Le Pifferaro (Thuillier Fils)
P3003 - La chanson des montagnards
P3010 - Coucou, Rossignol, Pinson
P3010 - Ma trompette
P3012 - Barque des amours
P3012 - C'était une blonde jolie (L.Maire)
3012 - Les clairons francais (Thuillier fils)
3015 - Aubade à l'hirondelle
3015 - Chanson du Turco (Brunel)

P3027 - Echos du Tyrol (St Servan)
P3013 - Sous l'Aigle d'or - disque de machine publique n°XXVII
1194 - Ma bergère - Tyrolienne
1197 - Le pâtre des montagnes

en 80 tours

4542 - Polka des Poulettes (Comès) - (réédition du P3016)

4542 - Sérénade villageoise (Saint Servan) - (idem)
4543 - Sous l'aigle d'or (Roberty) - Chanson) - (réédition du P3013)
4543 - Le trombone en goguette (Comès) - Chanson - (réédition du P3013)
4996 - Les Ta-Ta-Ga-Da (Thuillier) - Chanson marche - (réédition du P1865)

4996 - Margot, verse du pinard (Pierre Chagnon) - Chanson marche

Chez Perfectaphone

821 - Gazouillis d'oiseaux - Chansonnette
821 - Brelan d'oiseaux (Mailfait)

 

bergeret éditeur

Vers 1926

Gérard Frappé

Avec l'aide de Samuel Marc et de Hervé Ternus
Bibliographie: Mes 30 ans de théâtre et de music-hall à travers l'Europe, de Léonce Bergeret.

Retour à la page d'accueil