Léon Beyle, ténor de l'Opéra-Comique

Mise à jour: 22 Août 2007

Sa biographie:

Augustin-Léon Beyle est né à Lyon le 28 février 1871. Il fit ses premières études au Conservatoire de sa ville natale où il reporte un premier prix de chant. Il étudie ensuite au Conservatoire de Paris, où en 1896, il en ressort avec un premier pris de chant, &er prix d'opéra et 1er pris d'Opéra-Comique.

Le 25 janvier 1897, Léon Beyle débute à l'Opéra dans Don Juan (Ottavio). Il chante ensuite le répertoire : les Maîtres-Chanteurs (David), Faust, Thaïs (Nicias), Hamlet (Laerte) et il participe également à la Symphonie avec Choeurs de Beethoven.

Il est ensuite engagé dans la troupe de l'Opéra-Comique par Albert Carré (récemment nommé directeur) et débute le 26 octobre 1898 dans Carmen (Don José).

Il interprète le répertoire et participe aux nombreuses reprises: Fervaal (avec Raunay, Imbar de La Tour, Carbonne et Gresse, le 30 décembre 1898), Le Vaisseau Fantôme (rôle d'Erik) en 1905 avec Renaud et Dufranne qu'il l'a remplacé pour la suite des représentations, Frichet), Marie-Madeleine de Jules Massenet en 1907, Iphigénie en Aulide (mars 1908 avec Lucienne Bréval, Ghasne, Brohly), Le Roi d'Ys de Lalo (1909-10) avec Mlles Chenal, Nicot-Vauchelet, Mm Albers et Vieuille), Louise en janvier 1911 (avec Mmes Edwina - qui sera remplacée par Vix), Charbonnel, M.Vieuille), Manon en 1912 avec Marguerite Carré, Jean Perier, Boulogne). Il chante aussi Les Contes d'Hoffmann, Alceste, Iphigénie en Tauride (Pylade), Le Rêve (Félicien), Cavalleria Rusticana (Turrido).

Il va créer dans cette salle L'Angélus de Casimir Baille(Prosper), le 2 mars 1899);

  • Beaucoup de Bruit Pour Rien, de Paul Puget (Claudio) avec Lucien Fugère, Clément, Isnardon, Carbonne, Mastio, Telma et Dehelly);
  • La Marseillaise, le 19 juillet 1900;
  • La Fille de Tabarin de Gabriel Pierné (Roger) le 19 avril 1901 avec Mary Garden, Daffetye, Tiphaine, de Craponne, Allard, Fugère, Cazeneuve, J.Perier, Delvoye et Boudouresque);
  • la troupe Jolicoeur (Jacques) le 30 mai 1902, La Tosca (le 13 octobre 1903) avec Claire Friché, Dufranne, direction Messager, La Fille de Rolland, de Henri Rabaud le 16 mars 1904 avec Marguerite Carré, Dufranne et Vieuille),
  • Aphrodite, de Camille Erlanger le 27 mars 1906 avec Mary Garden, Demellier, Friché, Matthieu-Lutz, R.Badet, Allard et D.Devriès),
  • Snégourotchka, de Rimsky-Korsakov , le 22 mai 1908, avec Marguerite Carré, Brohly, Marié de l'Isle, Vigneau, Vieuille, Malcy Colas, Cazeneuve, Payan, Dupouy, Guillemat, Lamare et Régina Badet,
  • Sanga d'Isidore de Lara le 9 décembre 1908,
  • Myrtil d'Ernest Garnier, le 8 décembre 1909 avec Mlles Brohly, Robur, Gantéri, N.Martyl, Cebron-Norbens, Mm Coulomb, Vieuille, Payen, de Pourmayrac, Delvoye et Azéma,
  • L'Ancètre de Saint Saëns le 23 janvier 1911 avec Mlles Nicot-Vauchelet, Brohly, Charbonnel, Mm Payan et H.Albers,
  • La Lépreuse de Sylvio Lazzari le 7 février 1912 avec Delna, Carré, Brohly, Vieuille et Azéma,
  • La Sorcière, de Camille Erlanger le 18 décembre 1912 avec Chenal, Espinasse, Ninon-Vallin, Martyl, J.Périer, Azéma, Dupré et Vaurs,
  • Le Carillonneur de Xavier Leroux le 20 mars 1913 avec Marguerite Carré, Brohly, Boulogne, Vieuille, Vigneau et Vaurs.

Salle Fémina en mai 1911, Beyle interprète des airs du compositeur Massenet avec Lucy Arbell, Nelly Martyl et Lucien Fugère lors d'une conférence tenue par M.Ricou, secrétaire général de l'Opéra Comique, sur 'la Musique de Massenet'.

A partir de 1914, Léon Beyle n'apparaît pus sur les affiches de l'Opéra-Comique.

Durant sa carrière, Beyle aura peu chanté sur d'autres scènes qu'à l'Opéra-Comique. Il ira tout de même e Belgique, à Monte-Carlo et, il fit en Argentine une importante tournée avec la célèbre soprano Marguerite Carré.

Léon Beyle se retire dans sa ville natale, pour enseigner. Il s'éteindra en 1922 âgé seulement de 51 ans.

Léon Beyle

 


Léon Beyle - Roger

dans le rôle de Roger dans la Fille de Tabarin
extrait de la revue 'Le Théâtre' n°54 - mars 1901


Au Phonographe:

Léon Beyle grave une quantité d'enregistrements dans plusieurs maisons: Idéal, Eden, Gramophone, Zonophone, Pathé Frères (quelques enregistrements furent aussi enregistrés sur cylindre) dont la plupart sont des opéras ou des opéras-comique. Il y figure de nombreux morceaux en duos avec Mlles Daffetye, Laute-Brun, Carré, Marié de l'Isle, Korsoff et Mm. Dufranne et Vigneau entre-autres. Chez Pathé-Frères, il faut signaler qu'il enregistra le premier Faust en intégral avec dialogues parlés auprès de Jeanne Campredon, André Gresse, Jean Noté, Marguerite d'Elty, Jeanne Goulancourt, Pierre Dupré sous la direction de Franz Ruhlmann.

Le style de Léon Beyle:

On peut dire que Léon Beyle appartient à une génération de chanteurs que l'on entendra plus jamais! Son timbre de voix était rond et chaud, presque Barytonnant dans certains passages. Son interprétation même si elle a vieilli, reste toujours d'actualité encore aujourd'hui.
Un seul petit reproche est, selon l'auteur de l'article, que son émission était un peu nasale. Ses moyens vocaux semblaient limités pour l'Opéra, mais il était capable de déclamer de grandes pages d'opéras dramatiques avec lyrisme; sa voix agréable et puissante dans les aigus dévoilaient un grand talent. Son intelligent jeu de scène et son physique agréable n'ont jamais été autant appréciés sur la scène et lui assuraient de beaux succès bien plus que ses qualités vocales. Il eu de beaux triomphais et fut un Werther bouleversant et un touchant des Grieux !


Un article signé Samuel Marc

 

Beyle

Léon Beyle
(Collection particulière)

Sont disponibles dans la collection de "La Belle Epoque Aux Années Folles":

Chez Pathé:

en 90 tours

673 - Manon - La rencontre - Duo Mme Carré et Beyle

674 - Manon - Duo de la lettre - Chté par M.Carré et et Beyle
3241 - Manon - Le rêve des Grieux
3244 - Manon - Ah! Fuyez douce image
7245 - Zitella (G.Hamel)


en 80 tours

2504 - Les contes d'Hoffmann (Offenbach) Chanson d'Amour - Chtée par Mlle Chenal et L.Beyle
2519 - Manon (Massenet) - Duo de la lettre - Chté par L.Beyle et Mme Vallin-Pardo
2519 - Mireille (Gounod) - Duo du 1er acte - Chté par L.Beyle et Mme Vallin-Pardo

Chez Gramophone
GC34196 - Manon (Massenet) Duo Nous vivrons à Paris - Mlle Korsoff et M.Beyle

Retour à la page d'accueil