"Bon tout d'même"

Paroles de Boucaud dit Dufleuve,
Musique de W.Nicolay


Pour écouter la version chantée par Dufleuve,


Pour lancer l'accompagnement, cliquez ici

  Dufleuve3

I

Deux amoureux timides,
En causant l'autre jour
D'une façon candide,
Dépeignaient leur amour.
Dis-moi que tu m'aim's pour la vie,
Disait la belle à son galant,
Tout en embrassant sa chérie,
Il répondit en soupirant :

Refrain
Oui, je te l'dirai, tu me l'diras,
Oui, nous se l'dirons, vous se l'direz,
Toujours, toujours,
Ah comme on s'aime !
Oui, je me l'penserai, tu te l'penseras
Oui, nous se l'penserons, vous se l'penserez,
C'est bon tout d'même !

II

Ils parlèrent de ménage, Et du fruit défendu,
Jusqu'au jour du mariage,
Car après il ne l'est plus,
Je va's perdre mon nom d'demoiselle,
Lui dit-elle quand tu m'épous'ras,
Oui, mais en échange ma belle,
Mon nom d'famill' tu me prendras,


Refrain.
Oui, je te l'prendrai, tu me l'prendras,
Oui nous se l'prendrons, vous se l'prendrez,
Le nom d'famille et l'nom d'baptème.
Oui, tu me l'donneras, je te l'donnerai,
Oui nous se l'donn'rons, vous se l'donn'rez,
Ca r'vient au même.

III

Parlant de la mairie,
De leur prochaine union,
De la cérémonie,
Ils fir'nt des réflexions.
Tu m'achèt'ras une belle alliance,
Lui dit-elle mon p'tit Benoît,
Je serais heureuse quelle chance
Quand tu me la mettras au doigt


Refrain
Oui, je t'l'achè'rai, tu m'l'achèt'ras,
Oui nous l'achèt'rons vous l'achèt'rez
Un' belle alliance, Ah ! Quel poème !
Oui l'anneau au doigt, je te l'mettrai,
Oui, nous se l'mettrons, vous se l'mettrez,
C'est chouette quand même !

Références:

Paris qui Chante - 22 novembre 1908

Retour à l'accueil

Pour en savoir plus sur Dufleuve