Charlus


Voici un article au sujet d'un des piliers de Pathé-Frères. Il débute au Café-Concert, puis devient chanteur pour le phonographe, et enfin Directeur chez Pathé-Frères. Il s'agit du célèbre Charlus.

 

Il s'appelle Louis-Napoléon Defer et il est né en 1860 à Aumale, en Seine-Inférieure (aujourd'hui Seine-Maritime). Son père était plombier. C'est sa soeur qui l'élève, sa mère étant décédée. A 15 ans il quitte l'école et devient aide de l'employé municipal chargé de l'entretien des routes (on dit 'agent-voyer' à cette époque). A 17 ans il vient à Paris où il occupe des petits boulots comme vendeur dans des magasins de mode et de tissus. Il a la volonté de devenir chanteur.

Son service militaire se passe chez les Chasseurs à pied, près de Nancy et il est libéré en 1885.(entre 1872 et 1889, la durée du service militaire est de 5 ans, par tirage au sort).

C'est à son retour à Paris qu'il a la chance de d'obtenir une audition au Concert de l'Epoque. Ce ne fut pas un succès, mais malgré une timidité maladive, il persévère et obtient un certain succès en chantant le répertoire Paulus, qui en 1886 est au sommet de sa gloire. C'est alors qu'il prend le nom de Charlus (il parait qu'il choisit ce nom d'artiste en jouant sur la consonance avec Paulus, un jour de Saint-Charles). Il dit lui même dans ses mémoires "Je vaux Paulus, mais pas plus".

Sur les conseils d'Yvette Guilbert, il se crée un personnage vers 1888, adopte des habits 'romantiques' de style 1830, et se lance dans la création de chansons dans le genre 'fin diseur'. Il connaît alors une vie d'artiste fort honorable, chante dans les grandes salles parisiennes, et part en tournée plusieurs années de suite en France et en Belgique.

 

Charlus

Charlus
Source : petit format

Il rencontre Emile Pathé en 1896 au tout début de la firme Pathé-Frères, qui cherchait des chanteurs de qualité capables d'enregistrer des cylindres alors que la duplication n'existait pas encore. Il fallait donc chanter du matin au soir la même chanson, on parlait de chanteurs-forçats... Charlus accepta un engagement chez Pathé-Frères et interrompit sa carrière de scène au café-concert. Il se consacra pour notre plus grand bonheur à enregistrer un nombre considérable de chansons. On lit parfois 80.000 auditions en quatre ans, ce qui est sans doute très exagéré...! Pathé ne laisse pas apparaître pas son nom sur les enregistrements, ce qui laisse planer soigneusement le doute sur l'interprète. On trouve des cylindres 'répertoire Bruant, ou Polin, ou Mayol, ou Paulus, ou Fragson, qui sont chanté par ces chanteurs-forçats... Mais, Charlus réussit à imposer son nom au phonographe vers 1900. Il devint alors Directeur Artistique et Chef de l'Enregistrement chez Pathé.

Les nouveaux procédés de reproduction des cylindres lui permettent de renouer avec la scène, et on le retrouve aussi à chanter chez d'autres firmes, comme Zonophone, Odeon. On le retrouve dans quelques revues telles que 'Non mais, qu'est ce que t'attends' à Bobino, 'Satyre ... et ça vient' à l'Alcazar de Marseille,...

Pendant la grande guerre, l'usine de Chatou étant quasiment utilisée exclusivement pour fabriquer des munitions, Charlus devient directeur de la succursale Pathé à Marseille. Il le restera jusqu'en 1925. Il sera rappelé pour enregistrer ses derniers disques en 1929, profitant de l'enregistrement électrique. Il se retire dans l'Oise, à Verberie, entre Creil et Compiègne vers 1930, ayant 44 ans de chansons à son actif! Il y décédera en 1951, à l'âge de 90 ans.

Son style: en dehors de chanter les chansons des répertoires des autres, Charlus se distingue par une joie de vivre et une diction impeccable. Il donne bien sur dans le comique et le grivois. Rien ne l'arrête, même le scabreux et il s'en sort extrêmement bien en brisant tous les tabous grâce à cet entrain: tout y passe: les déformations physiques, les gros, la politique, les infirmités (Elle faisait prout prout, La jolie boiteuse), la mode , l'amour, tout est sujet à rire sans réserve. Les paroles de ses chansons sont parfois 'limites', mais il n'est jamais de mauvais goût dans son interprétation, et traite tout en dérision.
Il participe aussi aux revues de l'époque: Geneviève de Brabant, La Boulangère a des écus, les 28 jours de Clairette...
Ses duos sont incomparables: avec Maréchal, Mme Rollini surtout,
Il est rarement sérieux, mais chante Botrel avec brio 'Le petit Grégoire', 'Par le petit doigt',...

Etablir sa discographie tient de la gageure. Les rédacteurs du journal Chansonia ont essayé fort brillamment dans le numéro 11 d'avril 2005 consacré à Charlus, et dans les mises à jour qui ont suivi . On s'y reportera. Je ne laisse ci dessous que l'inventaire que j'ai sur disque. Je ne compte pas les cylindres qui pour la plupart ont été repris sur ces précieuses galettes...


Charlus

Source: Catalogue Pathé 1923

Chez Pathé-Frères

90 tours

12 - Elle est de Bruxelles
13 - Elle est de Cuba (Scotto)
116 - Elle a des chichis - Grivois
215 - Les modes ridicules
223 - J'ai engueulé l'patron (Spencer)
244 - Revendications Galantes (Doubis)
264 - Les petits cris suprêmes
269 - Les 6 fiancés à l'épreuve - Monologue
271 - Un marché dans une baleine - Monologue
602 - La course au chapeau (Thoulouze)
607 - La souris noire
717 - Voilà la Civilisation - Scène comique
749 - Les 28 jours de Clairette - Chté par Charlus et Maréchal
750 - Ce qu'elle voulait (L.Halet)
754 - Geneviève de Brabant - Duo des hommes d'armes - Chté par Maréchal et Charlus
756 - La boulangère a des écus - Duo des fariniers - Chté par Maréchal et Charlus
758 - Je cherche une femme (Desmoulins)

825 - Les sens contraires - Monologue <2764>
828 - Boutiques à louer - Monologue
892 - L'aveugle et le cul-de-jatte - Scène comique - Charlus et Constantin
1001Bis - La jambe en bois
1002 - La petite Marguerite
1052b - Na! - Chanson naive
1053 bis - Dans mon aéroplane
1066 bis - Elle a perdu son Zigomar
1073 - Pauvre chanson
1079 - Vive l'express de Normandie (L.Boyer)

1085b - Elle faisait prout! prout!
1087 - Le marchand de toiles
1089 - S'ils savaient
1113 - Qu'c'est gentil (Scotto)
1117 - Ma p'tite Adèle
1119 - Derrière (Doubis) - Monologue
1123 - L'amour qui rit
1127 - Catarina
1129 - Mais Monsieur comment donc (Scotto)
1163 - Claironnant - Pot-pourri sur des sonneries militaires
1166 - Hop! Eh! Ah! Di! Ohé! - Chanson populaire <2602>
1220 - Elle distribue des billets (L.Raiter & Elbé)
1263 - Aventure espagnole (Paulus)
1269 - J'ai gagné l'gros lot (Léon Raiter)
1276 - Si tu savais ma chère
1284 - Ma mère m'a mariée - chanson normande
1297 - A propos de la femme au lézard
1299 - M'sieur Poincaré
1316 - Le tango Argentin (Desmoulins) - Chanson danse
1317 - La pampille (L.Daniderff) Chanson danse
1328 - Sabotons (Spencer)
1356 - C'est une maladie
1383 - Philomène (Rimbault) <2602>
1392 - Idylle Gourdiflette
1517 - Cinq minutes chez Bruant - Scène réaliste - Par Charlus et Maréchal
1550 - Les grandes manoeuvres
1564 - La p'tite pharmacienne
1565 - Les catherinettes
1566 - Si qu'on s'aime
1569 - Le mot cochon
1573 - L'anguille - chanson grivoise
1584 - Aéro-Lune - Chansonnette grivoise <2613>
1588 - Les trésors de ma bonne amie <2613>
1791 - Cett' Petit' Femme là! (Christiné)
1791 - Mariette (Sterny-Courquin) - Grivoiserie
1793 - Chauffeur d'automobile - Chansonnette
1803 - La grosse dame
1813 - La ballade des agents
1814 - La bonne du curé (Spencer) - monologue
1896 - Le candidat muet - Monologue
1911 - Et autre hose Itou (Letroray)
1913 - Les pantalons de la femme (Taillefert)
1950 - La clef du Paradis
2016 - Ah! S'ils parlaient (Trébitsch)
2017 - Les femmes qui en ont gouté (Krier)
2100 - Réponses imprévues (Spencer)
2116 - La baigneuse de Beaucaire
2124 - A la future exposition
2127 - Le chef d'orchestre
2128 - Le baptême en fanfare
2134 - Que je n'ose pas dire
2135 - Agitez (Chans.) - Chaudoir
2137 - La fille de Jean-Pierre
2138 - Un quadrille à la préfecture
2139 - Le piston embarrassé (Dérouville)
2142 - C'que tu m'as fait
2150 - Serrez-vos rangs (A.Bruant)
2151 - La noce d'un chef d'orchestre (Spencer)
2161 - Le Colonel du 603ième à la répétition - Charlus et Jean Péheu
2163 - La prière de bébé - Scène comique - Par Charlus et Mme P.Bert
2183 - Un tas de bêtises
2189 - Le couronnement de la rosière - Par Charlus et P.Bert
2193 - Les épouseux du Berry
2195 - Les bonnes grosses dames
2197 - Petite musicienne
2200 - Par le petit doigt - Charlus et Mme P.Bert
2212 - La Japonaise - Chanson grivoise
2254 - Rêve en auto (Grivois)
2256 - Le pédicure amoureux - Scéne grivoise - Séviane et Chalus
2257 - Chez le photographe - scène comique racontée par Charlus et Séviane
2259 - Le petit Grégoire - (Botrel) Chansonnette
2273 - La guillotine (Lust)
2275 - Tout en rose
2277 - Caroline, Caroline
2277 - Leurs qualités - Scene comique grivoise
2278 - Deux bons copains (Gerny) - Dialogue comique - Charlus et Mansuelle
2311 - Leurs qualités - Scène comique grivoise
2321 - Bois-sans-soif et Bec-salé - avec Maréchal
2337 - Gendre et belle-mère - Duo comique avec Maréchal
2347 - Les p'tits biens
2368 - Période électorale (Jerny) - Saynète comique <2596>
2507 - Ah! Les assassins - Monologue
2523 - La cachette de Rébéca - Monologue
2521 - Sacrée famille <2977>
2524 - Si t'y vas - Comique <2977>
2551 - La femme et la pipe - Monologue
2570 - Le médecin rigolo
2576- Ma peau d'Espagne - Mattchiche
2607 - Trop distrait (V.Scotto)
2619 - Deux bégayeurs - Scène comique <2595>
2743 - Les leçons de piano
2744 - La Malakoff - Chanson russe
2882 - Les Pilules de Groscollard - Monologue

Il participe aussi avec Mm Willemetz et Maurice Yvain aux paroles de la chanson - 'Avec le sourire' n°4495 chez Pathé-Frères - chansonnette chantée par M.Chevalier

80 tours

2882 - Les Pilules de Groscollard - Monologue
3928 - Arrouah... Sidi ! ! ! (Valsien)
3928 - Elle pique à la mécanique (D. Berniaux)
4564 - Clématite (Borel-Clerc)
4565 - La course au chapeau (Thoulouze) - Chansonnette
4565 - La souris noire (Desmoulins)
4566 - En écoutant le phono (Serpieri) - chansonnette
4566 - Les petits cris suprêmes (Doubis) - Scéne comique
4573 - Le sabre du colonel (Gueteville) Monologue

4573 - Rigolard et Pleunirchard (Del-Garnier) Monologue
4574 - Que c'est gentil (Scotto)
4576 - Deux bons copains (Gerny) - Scène par Charlus et Mansuelle
4576 - Période éléctorale (Gerny) - Scène
4699 - J'm'en fous...Je t'aime (Bouchard et Girier) - Chansonnette
4699 - La Polka de mes parents (Georges) - Chansonnette
4803 - Pour ses parents (Christiné)
4803 - Le long du corridor (Gabaroche et Fred Pearly)
4856 - Le poete des salons (Piccolini) - Monologue
4856 - Les six fiancés à l'épreuve (Colonge et Pion) - Monologue
4882 - J'suis vaseux (Spencer)
4882 - La jolie boiteuse
4883 - Les topinambours (Piccolini)
4883 - Mon thermomètre (Serpieri)
4892 - Poil au Quoi - Monologue comique Charlus et Mlle Lyverne
4892 - Chez le photographe (Charlus) avec Mlle Séviane
4928 - Le muet mélomane (Gerny) - Scène comique avec piston
4928 - Sifflomanie (Spencer) - Chansonnette avec orchestre et sifflet
4958 - Ohé! Dupont, Ohé, Dubois (Bourgès) Chansonnette
4958 - La Pampille (Daniderff) - Chanson-danse
4997 - C'est la femme à tout le monde (Scotto) - Chansonnette grivoise
4997 - Mais quand c'est une petite femme (Scotto) - Chansonnette grivoise



Chez Henry:

H327 - La bédouine et le tube (Bernioz) - Chansonnette grivoise
H327 - You You (Spencer) - Chansonnette grivoise

Gérard Frappé

Retour à la page d'accueil