Emile Abel Chizat (1855 - 1924)

'La chanson de Jean'

Tout collectionneur de disques Pathé ou Odeon connait le nom d'Emile Chizat au travers d'une petite dizaine d'enregistrements. Cet intellectuel étrange, surnommé parfois 'l'ermite de Chatillon', surprend par la multiplicité des facettes par lesquelles il brille, bien que sa modestie naturelle l'ai fait tomber dans l'oubli. Essayons d'apporter un peu de lumière sur ce personnage.

 

 

Il est né le 16 mars 1855 à Valence (26). Il est tour à tour journaliste, éditeur, publiciste. Chez lui, tout se dit en musique: A sa future femme, Marie-Sophie Cardinaux, il compose en 1877 une mélodie 'L'heure du souvenir', puis une 'Chanson à ma Grand-mère'. D'autres chansons furent publiées telles que 'Le premier jour où je vis Jeanne, en l'honneur de sa fille,

ou la 3e 'Chanson Pour Jean', son fils, né en novembre 1892

. A la salle des fêtes de l'Exposition de 1900, on joue en grande pompe son 'Ode Triomphale de la Paix'.

Il se fait appeler selon la circonstance:

  • Emile Chizat (son vrai nom), compositeur de musique, élève de Jules Massenet et de Duprato,
  • Adrien Rubatel, Directeur des publications de la maison d'édition Hugues Robert,
  • Hugues-Robert, Editeur,
  • Maurice Dancourt, Président de la Société d'Etudes Pittoresque de Paris, et Directeur de l'Atlas.
  • On le retrouve aussi sous le nom d'Azbel, philosophe, sage et devin, auteur de contes féodaux,et d'un essai sur 'la loi des harmonies planétaires', il écrit 'La guerre et l'harmonie', La faillite de l'esprit humain et l'Esprit Nouveau, etc.

'Ces individualités diversent se superposent, se mêlent, forment un intellectuel extraordinaire' en dira Maurice Guillemot dans 'La semaine Littéraire'..

>Il écrit des séries dans L'Evénement et le Charivari, telles que Les Arabesques, ou, les Grelots Politiques.

Il se marie en 1880. Jules Massenet sera son témoin. Avec humour, il fait publier pour ses amis journalistes 'Quelques amis désolés ont l'honneur de vous faire part de la perte cruelle que le célibat vient de faire en la personne de Maurice Dancourt'. Ses chansons sont enregistrées principalement chez Pathé Frères, mais aussi chez Odeon, Aerophone, Gramophone (voir la discographie complète).

Emile Chizat meurt le 17 juin 1924 à Chatillon où il habitait depuis 1880 (Chatillon sous Bagneux - 92) âgé de 70 ans.

Il n'est pas le seul compositeur de mélodies à être tombé dans l'oubli. C'est aussi le cas d'Emile Pessard (auteur de Bonjour Suzon), Cécile Chaminade 'l'Anneau d'argent), Lucien Farjall (On a oublié), Dieudonné Tagliafico (Quand l'oiseau chante), Justin Clérice (La Vierge à la crèche), Jules Darien (Ninon, voici les roses), etc. De quoi écrire de nouvelles pages !

 

Chizat

Emile Chizat, tel qu'il apparait sur sa carte de journaliste en 1897

Disques disponibles dans notre collections, édités chez Pathé-Frères:

Chez Pathé Frères:
413 - Marche devant le Drapeau (E.Chizat) - chanté par Belhomme ((1909/10)
420 - La forêt de sapins (E.Chizat) - chanté par Belhomme (1909/10)

4922 - Sommeil - Chanté par Vaguet (1908/09)
4990 - Le premier jour où je vis Jeanne (E.Chizat) - chanté par Vaguet

(1908/09)
4995 - Hymne aux étoiles (E.Chizat) - chanté par Vaguet (1908/09)
4558 - Chanson pour Jean (Chizat) - chanté par Belhomme(1906/07)

Mais aussi un disque microsillon Chanté par Jean Borthayre, rarissime disque édité très probablement 'à compte d'auteur' dans les années 60:
P45178 - Cantique du pain (Emile Chizat) -
P45178 - Chanson pour Jean - Berceuse d'Emile Chizat
P45178 - Le céleste Berger (Emile Chizat)

On lui doit aussi :
"Marche en Montagne" / paroles de Henri Second,
"Ode Triomphale de la Paix"... probablement jamais édités en disque.

Discographie plus complète:

Chez Pathé Frères:
129 - Bonheur perdu - Chanté par Alfred Magnenat (1907)
131 - Aux hirondelles - Chanté par Alfred Magnenat (1907)
376 - Le Menestrel: L'escarcelle - Chanté par Belhomme (109/10)
378 - Le Menestrel: Le cantique du pain - Chanté par Belhomme (1909/10)
388 (3136) - Mon grand verre - Chanté par Belhomme (1909/10)
423 - Le veilleur de nuit - le chant du veilleur - Chanté par Belhomme (1909/10)
424 - Noël des bergers - Chanté par Belhomme (1909/10


4994 - Adieux du matin - Chanté par Vaguet (1908/09)
4996 - Chanson matinale - Chanté par Vaguet (1908/09)
2772 - Chanson pour Jean (sur cylindre) (1903/04)
4997 - Matinée d'avril - Chanté par Vaguet (1908/09)
4998 - Projet - Chanté par Vaguet (1908/09)

Chez d'autres éditeurs:

Odeon :
33674 - La Chanson pour Jean - Chanté par H; Belhomme (1904)

Gramophone
- La chanson pour Jean - Chanté par Louis Azéma

Aerophone
835 - La chanson pour Jean - Chanté par Paul Payan

Odeon - Notre père - Chanté par Paul Payan (1910)
Odeon - La chanson pour Jean - Chanté par Louis Lynel (1932) (gravure électrique)

Pendant la guerre 39-45, Jean Sablon enregistre la Chanson pour Jean aux Etats-Unis et fait écouter une épreuve à la famille. Ce fut un échec, car les descendants du compositeur n'aimaient pas cette interprétation simple et chantante (qui pourtant est sûrement dans l'esprit de la composition d'origine). Le disque n'est jamais paru...

Chanson pour Jean

Cette berceuse est extraite des 'Chants de la maison', et a été créée en 1899 par Belhomme, de l'Opéra-Comique. Elle fut chantée par Vaguet, Mme Chrétien-Vaguet, Vigneau, Bourbon, Payan, Azéma et Mme Billet-Azéma. La version primitive à une strophe a été créée par Beyle, et Mme Thuillier-Leloir, de l'Opéra-Comique.
Malheureusement, son fils Jean pour lequel il avait composé cette chanson, sera tué en Alsace lors des premiers combats contre les allemands en 1914, à 22 ans. Parmi toutes les lettres de condoléances, on trouve celles d'Emile Pathé et de Jules Massenet.

Ecoutons la maintenant:

en version chantée par Belhomme (disque Pathé)

en version accompagnement pour vous laisser la chanter:

Jean, Jean, mon tout petit Jean,
Clos tes yeux bien vite,
Jean, Jean, mon tout petit Jean,
Dors bien doucement,
Quand tu t'éveilleras
Tu me retrouveras,
Et me tendant tes jolis bras,
Gaiement tu souriras...
La a la ala...la

Jean, Jean, mon tout petit Jean,
Près de toi je veille,
C'est ma voix qui , lentement
Te berce en chantant,
Tu seras grand et fort,
Dieu bénira ton sort,
Mais beau, vainqueur, ou désarmé,
Sois bon, pour être aimé...
La a la ala...la

Jean, Jean, mon tout petit Jean,
Plus tard, dans la vie,
Qui sait où j'irais, menant
Mon pas chancelant?...
Tes cheveux, blonds espoirs,
Alors seront tout noirs,
Tandis que sur mon front, tremblants,

Les miens seront tout blancs,...
Jean,Jean, mon tout petit Jean,
Plus tard dans la vie
A ton tour, dans tes grands yeux,
Tu m'endormiras...
La a la ala...la

 

 

Editions Chizat

Le timbre d'édition des Editions 'Hugues Robert' (1909)

Remerciements aux familles Coutris et Sevin pour leur aide et leur documentation

Retour à la page d'accueil