Un compte-tours simple et efficace

La vitesse de rotation du plateau pose souvent des problèmes, surtout quand on n'a pas de stroboscope pour les vitesses demandées qui parfois ne sont pas de 78 tours, mais de 80, 90, 74 ou autre, (comme on le voit souvent avec des disques Odeon). Cet article technique vous permet de réaliser pour une dizaine d'euros et sans difficulté une mesure fiable.

Il s'agit de réaliser un compte-tour donnant en continu la vitesse de rotation du plateau. D'un point de vue fonctionnalité, ce qu'il faut, ce sont des capteurs situés sur la périphérie du plateau, un compteur d'impulsions, et un affichage.

Bien sur il est possible de faire une étude particulière à l'aide d'un microcontrôleur, mais l'effort de réalisation n'est peut-être nécessaire si on utilise... un compteur de vitesse de vélo!

 

Compteur

Le compteur vendu en grand magasin retenu pour cette expérimentation


 

 

Les aimants

Le positionnement des aimants


 

Lecapteur

Le montage du capteur et du compteur

Le principe

Le compteur de vélo utilise un capteur magnétique situé sur la fourche. Un aimant est fixé sur un des rayons et passe en face du capteur. Un boîtier situé en face du cycliste contient le traitement des impulsions, leur comptage et leur mise en dimension pour afficher la vitesse en km/heure ou en miles/heure.

Il est clair qu'il y a tout ce qu'il faut pour réaliser notre compteur. L'astuce sera de calculer le nombre d'aimants que l'on va mettre en périphérie du plateau tourne-disques et de rentrer dans le compteur un diamètre qui nous permettra d'avoir un affichage en tours/mn et non pas en km/heure...

Un essai préalable a montré que les aimants sur le plateau ne perturbent pas le son capté par la cellule magnétique.

Achat et coût associés:

- un compteur de vélo : j'ai opté pour un compteur d'entrée de gamme le DC4, acheté 9 euros chez un distributeur et fabricant de matériel sportif français bien connu,

- quelques aimants de pêle-mêle (2 euros les 8),

Soit une facture de 10 euros environ.

Un peu de calcul

Le tout est que l'affichage corresponde à des Tours/mn et non pas des km/heure... On a comme degré de liberté le nombre d'aimants et la circonférence C que le compteur demande.

Posons: 1 T/mn = 60 T/heure = 60 * C / 100.000 km/h , avec C= circonférence en cm.

Si on veut que l'affichage soit en T/mn, il faut que 60 * C / 100.000 soit égal à 1, ce qui donne C = 1667 cm. Ce chiffre sera utilisé avec un aimant et donnera un résultat sur deux chiffres.

Si maintenant vous désirez un résultat sur trois chiffres (un chiffre après la virgule), il a falloir utiliser plusieurs aimants, et rentrer une circonférence C adaptée. SSCompte tenu des dimensions C maximum et minimum que l'on peut rentrer dans le compteur, le calcul montre qu'il faut au minimum 5 aimants, et une circonférence de 3333 cm.

Réalisation

Elle ne pose pas de difficulté. Il suffit de placer le compteur dans le couvercle ou dans le socle de la platine, et de fixer le capteur à un endroit dégagé et non utilisé de la platine. N'oubliez pas pour trouver la place idéale du compteur qu'il va falloir changer sa pile. Même si cette opération ne se fait qu'une fois par an, ce n'est pas la peine de devoir tout démonter...
Les aimants sont simplement collés à la colle néoprène sur le bord du plateau. On peut laisser l'habillage de ces aimants, il est fait de matériau amagnétique.

Avec un aimant, le résultat est très stable, le positionnement de celui-ci n'est pas critique, du moment qu'il passe à moins de quelques millimètres du capteur.

Si vous utilisez 5 aimants, faites attention à leur disposition:

  • il faut les mettre à égale distance sur la périphérie du plateau (à 72 ° d'angle précisément). Pour vous aider, assurez vous que la distance entre deux aimants soit égale au diamètre du plateau / 5 et mesurez soigneusement ce diamètre. J'ai remarqué qu'un plateau soit disant de 30 cm a plutôt un diamètre de 30.2 cm....
  • de plus, il faut utiliser des aimants de même polarité. Pour vérifier la polarité, il suffit d'approcher l'aimant vendu avec le compteur. Les aimants collés sur le plateau doivent tous être attirés, ou tous être repoussés lorsqu'on présente cet aimant. Si vous vous trompez sur la distance des aimants ou sur leur polarité, le résultat que vous lirez ne sera pas stable...
  • enfin, le positionnement du capteur est assez sensible (beaucoup plus qu'avec un seul aimant). Avant de le fixer définitivement, faites quelques essais à différentes vitesses. Le résultat donné montre une stabilité meilleure que 1%.

J'ai volontairement utilisé un compteur avec fil. Certains sont proposés avec une liaison sans fil vers le capteur. Bien que non essayé, ce type de liaison pourrait donner des interférences avec le préampli.

Notez que l'affichage de la vitesse ne se fait que si le plateau tourne. En prime, votre compteur fera aussi office d'horloge !

Bon amusement !

Gérard Frappé

Sources: d'après une idée de Pascal Hercé

Retour à la page d'accueil