LEON ESCALAÏS 1859 - 1940

Une fois n'est pas coutume, et cette fois, ce n'est pas un chanteur qui a enregistré chez Pathé Frères pour lequel nous consacrons notre éditorial de Février. Léon Escalais est pourtant l'un des grands ténors du début du XXe siècle, que l'un de ses descendants a bien voulu nous présenter:

SA JEUNESSE
Léon-Antoine Escalaïs naît le 8 Août 1859 à Cuxac d'Aude..Ses parents s'installent comme Cafetiers et tout jeune Léon chante toute la journée en servant les clients qui appréciaient déjà le timbre et le charme de sa voix. C'est au " Café des Républicains " que va se décider la carrière de notre future vedette: " il sera chanteur ".

AU CONSERVATOIRE
Après avoir été auditionné par des sommités musicales de Cuxac, Carcassonne, Bordeaux et Paris, il fut convenu que Léon poursuivrait des études pour le chant. A 16 ans il est admis au Conservatoire de Toulouse.
De 1876 à 1879 il va moissonner de nombreux lauriers et en particulier 1er prix de Chant, 1er prix d'Opéra, 1er prix de Solfège.
Il quitte ensuite la Ville Rose et se dirige vers Paris, tout auréolé de ses premiers succès.
1883 voit la récompense, obtenant tous les mêmes prix qu'à Toulouse, mais aussi la consécration.
SES DEBUTS
Le directeur du Palais Garnier engage ce ténor de 24 ans qui débutera dans Guillaume Tell.
Peu de temps après, le 14 avril 1884, il épouse Maria Lureau une très grande cantatrice et célèbre Soprano. Elle accompagnera pendant douze années son mari, à travers le monde entier, chantant dans les mêmes pièces sur les mêmes scènes. Leur carrière et leur succès marchant de pair.
Mais en 1896 des ennuis de santé assez sérieux mettent fin à la courte carrière de Maria Lureau.
Elle se consacre désormais à l'enseignement du chant.
Elle mourut en 1923.
Léon Escalaïs se retrouve seul, fait preuve de courage et redouble de travail.

 

 

Escalais


SA CARRIERE
Sa carrière exceptionnelle se poursuit. Les plus grandes scènes françaises et étrangères réclament cette grande voix. Il fera une tournée mondiale ou il est tant attendu.
Durant 31 ans il aura mené une brillante carrière lyrique.
En 1912 il quitte la scène et enseigne le chant. Il formera de nombreux élèves.
Attristé par les évènements de 1939 il se retire dans son village natal.
Malgré son âge, 81 ans, il donne des leçons de chant.

Le 25 Août 1940 s'éteignait à jamais la belle voix de cet artiste exceptionnel du Beau Canto mondial.

Voici une caricature de Léon Escalaïs dans Messaline par le dessinateur Marseillais Mass' Beuf en 1903 et une photo dans guillaume Tell.

Ecoutons le dans un extrait de Guillaume Tell, de Rossini 'Asile héréditaire'


ou encore dans Le Prophète, de Meyerbeer 'Roi du Ciel '. Tous les deux enregistrés sur disque à aiguille Fonotipia.

Caricature

parfois même caricaturé!

Un article signé Serge Escalais

Retour à la page d'accueil