Claude Grivolas, Inventeur, Industriel et Investisseur

Mise à jour: 5 décembre 2012

Jamais sans lui, la firme Pathé aurait eu l'extension qu'on lui a connue (voir Histoire de Pathé Frères entre 1897 et 1900) ), et pourtant, rien ne prédisposait apparemment cet homme à l'industrie du cinéma (et du disque) si ce n'est la volonté de trouver un segment de marché qui lui plaise, qui soit prometteur et qui reste à développer. Ses investissements et ses compétences en tant qu'ingénieur et industriel ont réussi et ont permis de porter le nom de Pathé au firmament industriel des grandes sociétés françaises, alors que son nom n'apparait même pas au grand public (sauf dans le matériel électrique). Cet homme c'est Claude Grivolas.

 

Claude Grivolas est né 1855 en en Avignon dans une famille bourgeoise qui a développé des activités dans le domaine de l'industrie de la soie. En 1868, les vers à soie connaissent une maladie qui va malheureusement être suffisamment grave pour mettre à mal l'industrie mondiale, et les Grivolas ne s'en remettent pas, c'est la faillite. Claude est obligé de travailler à l'âge de 13 ans, mais il gardera la soif d'apprendre, ce qui lui permettra de rebondir. Il suivra les cours du soir organisés par la municipalité qui lui permettront d'acquérir les Sciences de l'Ingénieur.

Il se marie en 1878 et c'est lors de son voyage de noces à Paris, à l'Exposition Universelle qu'il rencontre Gramme, inventeur de la dynamo, et Louis Breguet, fabricant d'horlogerie et d'appareils de précision. Ce dernier vient d'obtenir pour la France la concession des téléphones Bell. Il commande à Grivolas l'implantation de quatre installations téléphoniques entre le bureau du préfet du Vaucluse et ses services.

Après ces premiers succès, Claude Grivolas reçoit une médaille de bronze à l'exposition Universelle d'électricité en 1881 pour l'invention du 'télécinémomètre',un appareil qui indique à distance le niveau d'un fleuve ou d'un lac.

En 1882, il fonde la première maison d'Appareillage Electrique Grivolas. Il déposera plus de cinquante brevets (notamment celui de la douille à baïonnette) qui lui permettra de supplanter l'appareillage électrique d'Edison à Paris.

En 1889, il fournira tout l'appareillage électrique de l'Exposition Universelle. Il y rencontrera Gustave Eiffel qui deviendra son ami.

 

 

Grivolas1

 

Il s'intéresse de près au cinématographe et il rencontre Charles Pathé à Vincennes.

Charles Pathé parle de lui dans ses Mémoires: "Ce fut à ce moment quelque peu critique qu'un de rares clients amateurs, M. Grivolas, me demanda de visiter notre atelier (...). Nous ne le connaissions alors comme un bourgeois travaillant en amateur à la construction d'un appareil de genre spécial, pouvant photographier ou projeter quarante images par seconde au lieu de seize".

Le besoin de capitaux pour poursuivre les activités de la branche cinématographique de la société Pathé Frères pour les uns, l'envie de travailler et d'investir dans le développement cinématographique pour Claude Grivolas favorisera une rencontre d'intérêts mutuels. Les relations resteront complexe entre les nouveaux partenaires. Claude Grivolas apparait certe comme celui qui va permettre la création d'une société anonyme conséquente, mais aussi celui qui éclipsera le pouvoir de des frères Pathé. " Rien ne pouvait être plus précis. Mon frère et moi nous n'étions plus propriétaires, c'est certain. Nous cédions la place à un groupe ". Pour Claude Grivolas, les frères Pathé apparaissent comme des hommes qui s'intéressent plus au profit qu'à la technique, n'étant ni l'un ni l'autre des inventeurs, ni même des ingénieurs. Nous avons voulu préserver cet homme hors du commun afin de lui rendre justice: inventeur ingénieux, il sera le personnage clé de la nouvelle société du phonographe et du cinématographe.

Claude Grivolas décèdera en 1938.

 

Grivolas2

Grivolas3

Source: La Nature - 1913

Horloge Grivolas

Source: La Nature - 1913

Article de Jean-Luc Rigaud, tiré de la Revue Annuelle de l'Académie des Sciences Morales de Versailles 2012 , avec nos remerciements,

Retour à la page d'accueil