Karl Ditan

Karl DITAN, de son vrai nom Charles CAFFE est né le 8 juillet 1877 à Paris dans le VIIIe arrondissement, près de La Madeleine. On ne sait que peu de choses de son enfance. Issu d'un milieu simple, son père était un "employé de commerce", sa mère travaillait comme ouvrière.

Il commence à chanter tôt, puisqu'à l'âge de 19 ans il figure à l'affiche de Bataclan, alors dirigé par Paulus (Paulus passera la main à Dorfeuil l'année suivante).

En 1898, juste avant de partir pour faire son service militaire, il chante principalement des romances au Nouveau Concert (dans le IXe arrondissement). Comme à l'époque, on aimait bien cataloguer les chanteurs, on le considéra comme un 'fin diseur', à la diction parfaite, qualité qu'il garda toute sa vie (dans la série des 'fins diseurs', on retrouve aussi Dalbret, ou Dickson).

Il revint sur la scène en 1902, et retrouve le Bataclan qui avait encore changé de directeur (Alice Archaimbaut et Emile Chautard), puis le Moulin Rouge, le Petit Casino, et le Concert du Libre échange.

Il migre à Marseille, et se produit à l'Alcazar et au Concert Artistique, et enfin, au Palais de Cristal en 1905.

Il revient à Paris, et se marie avec Mlle Marguerite Lombard.

En 1906, il commence à enregistrer chez Odeon. Il enregistrera également en parallèle chez Ideal (1908), et Zonophone. Son répertoire enregistré tourne autour des romances, des mélodies, des chansons à la mode ('Petite Tonkinoise') ou même plus rarement comiques comme 'Dans mon aéroplane'.

En 1909, tout en continuant de chanter, il fonde sa propre maison d'édition sous le nom Editions Caffe. Il a un contrat avec la Maison Pathé Frères, ses disques porteront le monogramme 'KD'. Il enregistre également chez Gramophone en 1911.

Il ralentira sa carrière de chanteur à partir de 1913, en arrêtant les enregistrements. Il se donnera cependant encore aux Concerts Pacra, au palais de Cristal (Marseille), à l'Européen,

Pendant la guerre il est mobilisé comme infirmier à Nancy.

En 1918, le succès des chanteurs de romances diminue au profit des rythmes plus modernes venus d'outre Atlantique. Carl Ditan (qui notons le au passage a francisé son prénom) fait encore une tournée dans le Midi, et se donne épisodiquement à l'Eldorado, à Bobino, au Concert de La Poste. La plupart de son temps reste consacrée à sa maison d'édition et aux cours de chants qu'il donne aux plus jeunes.

Il fait sa soirée d'adieu au Café-Concert en 1929 à La Scala.

A 52 ans, il est acteur dans le film 'Toine', film de René Gaveau, aux cotés d'Andrex, Nitta-Jo, Jean Flor..., une histoire d'amour marseillaise. C'est Vincent Scotto qui en fera la musique.

Il est mort le 23 août 1937 âgé de 60 ans à Puilboreau en Charente Maritime, près de La Rochelle.

Karl Ditan

Karl Ditan (Paris Qui Chante n° 208 - 1907)

interprétant 'l'amour frappe à ta porte'


 

Disponibles chez DLBEAAF, et édité chez Pathé Frères:

  • 1158 - Dans ton coeur (G.Picquet) - Paroles de R Le Peltier
  • 1159 - Le coeur est un grelot (G.Picquet)

  • 3305 - Coccinelle (Christiné) - Paroles de Fauriol (1911)
  • 3414 - Petit Bonheur (Christiné)
  • 3415 - Chanson de deux sous
  • 3417 - Ca sent toujours l'amour (Gauwin-Daris) - Paroles de Jean Daris
  • 3423 - L'amour frappe à ta porte (Codini) - Paroles de Despac et Fauriol

(Ces disques sont parus initialement en disque 90T/mn, et furent réédités en 80 T/mn en gardant la même matrice)

Chez les autres éditeurs:

  • 60732 - Ah! Qu'on est bien (V.Hollaender) - Odéon
  • 60739 - C'est encore nous (P.Arezzo) - Odéon
  • x2-82056 - Dans mon aéroplane (Fragson) - Zonophone (1908)

  • X82884 - Ma petite bretonne (Berniaux) - Zonophone
  • X82887 - Rentrons Mimi (Berniaux) - Zonophone
  • X82901 - Sérénade Apachana (Naudi) - Zonophone

Gérard Frappé

Documentations:
- Paris qui Chante n° 208 de Janvier 1907
- Chansonia sept 2002,

 

Editeur

Karl Ditan édité chez... les Editions Caffe

Retour à la page d'accueil