Félix Mayol

 

Comment vouloir couvrir les nombreux aspects de la musiques et des chansons du début du XXe siècle sans parler de Mayol qui fait partie des incontournablesde cette époque. Mais aussi comment faire alors qu'il existe déjà d'autres sites consacrés à cet artiste qui proposent des biographies complètes de cet artiste. C'est le genre de gageure auquel je suis confronté... J'espère que vous trouverez des informations nouvelles qui vous feront connaître ce merveilleux artiste.

Mayol est né à Toulon en 1872. Son père, d'origine bretonne, est canonnier de la Marine Nationale. Il chante dans des troupes d'amateurs et participe à des concours.

Il devient orphelin à 13 ans, et c'est son oncle qui devient son tuteur. Félix apprend la cuisine et devient marmiton. La chanson le passionne et il écoute à Marseille Ouvrard, Kam-Hill et Paulus. Il se lance dans la chanson sous le nom de 'Petit Ludovic' et obtient un succès d'estime à Toulon. Contre l'avis de ses tuteurs, il participe à des soirées dans les 'beuglants', puis entre à la Brasserie de la Cigogne', marmiton le jour, chanteur le soir!
Il s'engage dans la Marine comme matelot, mais sa vie chavire à cause d'une chute de 20 mètres, accident qui le rendra infirme et le réforma de la Marine après 5 mois d'hôpital...
Il reprend la chanson sur Grenoble, Marseille, en Suisse, à Bordeaux, Avignon et commence à trouver son personnage: diction soignée, répertoire Montmartrois.
En 1894, il est engagé à Paris grâce à la chanteuse Jenny Cock au Concert Parisien (par M.Dorfeuil) pour 3 mois, mais également à la Gaité Montparnasse. Il commence à créer des airs entraînants tout en gardant les chansons de Montmartre, et c'est la gloire!:
- le petit Grégoire
- la polka des english,
- la Bouss-Bouss-Mé
- la cabane bambou
- Viens Poupoule.

En 1905, il chante au Palais de Cristal (à Marseille):
- C'est une ingénue,
- la Mattchiche

En 1906, il crée aux Ambassadeurs:
- Que je n'ose dire,
- La jolie boiteuse,

En 1910, à 38 ans, il a amassé une fortune suffisante pour acheter le Concert Parisien et il le renomme le Concert Mayol. Il engage Raimu, Fréjol, et fait la promotion de nombreux jeunes artistes. Il crée aussi:
- Les doigts,
- Cousine,
- le gentil coiffeur,

En 1912, le Long du Missouri (repris aussi par Léoni, Jaclus,...).
En 1913, on lui prête le projet de mariage avec Misstinguett (c'était une énorme supercherie qui a fait beaucoup de bruit à l'époque).

Il crée en 1915 deux chansons 'réalistes' inhabituelles pour répertoire plutôt comique ou grivois:

- Le Gosse et le Chien,
- Le Jouet.

Comme de nombreux artistes, il chante des airs patriotiques dés 1913 et donne des spectacles dans des hôpitaux. Il vend le Concert Mayol.

En 1929, il publie ses mémoires. Il crée toujours de nouvelles chansons:

- Elle prend l'boul'vard Magenta
- Le mal de dent.

Il devient hémiplégique en 1940. Il décèdera en 1941 au 'Clos Mayol', sa propriété de Toulon.

 

Mayol

Source: Paris Qui Chante


 

Le jouet

 

Au phonographe: Il a enregistré chez Pathé, mais aussi pour Zon-o-phone, Gramophone, APGA, et enfin pour Parlophone. Son registre est surtout consacré de chansons comiques et grivoises. On le rencontre plus rarement dans le genre 'réaliste, (Le jouet, le gosse et le chien), mais aussi dans la chanson régionale (provencale notamment).

Voici la liste disponible chez DLBEAAF:

Chez Pathé

En 90 tours:

2366 - Allons, Mademoiselle <3086>
2367 - Familly House (Christiné) <3086>
3927 - Amour de Trottin accompagné au piano enregistré en 1904

4010 - Margot les p'tits défauts (de Nody) - Chanson provençale
4012 - Le gentil coiffeur (F.Heintz) - Accompagné au piano

En 80 tours:

2304 Aubade à la lune (Puget) - Chansonnette gaie
2304 Amoureux sauvetage (Berniaux)
3502 Pour les civils (G.Ouvrard fils) - Paroles de Louis Bousquet - Chanté par Ouvrard du Concert Mayol
3502 Antoinette (G.Ouvrard fils) - Paroles de L.Bousquet et G.Ouvrard fils
4319 Cousine (Valsien) - Chansonnette grivoise, paroles de Lucien Boyer,
4319 Les mains de femmes (Berniaux) - Chansonnette gaie, paroles de Herbel

4402 L'adoration du shah (Laurent Halet) - Chansonnette grivoise
4402 Ah! Voui! (Marinier et Christiné) - Chansonnette grivoise
4415 Rose a perdu ce matin - Paroles et musique de P.Marinier

4415 La fille de la patronne (C.Attic) - Paroles de Marc-Hély
4416 Le jouet (Gabaroche)
4416 Le gosse et le chien (Gabaroche et Jak Aymel)
4428 Elle prend l'Boul''vard Magenta (Vincent Scotto)
4428 C'est la valse du faubourg(Bl.Poupon) - Idylle parisienne
4431 Il se disait (Vincent Scotto) - Chanson grivoise
4431 Les soeurs jumelles (Vincent Scotto) - Chanson grivoise
4448 Antonin (Lenoir) - Chansonnette grivoise
4448 Au pays du chrysanthème (B.Poupon) - Chansonnette grivoise

Chez APGA

Epreuve - Nos charmants voisins - Mayol - 9 mars 1907

Chez Gramophone

2-32168 - Flanelle - Parodie de 'C'est un oiseau'

Chez Zonophone

X-82160 - La Mattchiche (Borel-Clerc) (usé)
X-82161 - Le petit panier (L.Lust) (usé)

Ah Voui

 


 

Mayol2

Gérard Frappé

avec l'aide de documents:


Retour à la page d'accueil