drapeau

La chanson "patriotique" et "revancharde"

drapeau

 

Entre 1870 et 1905, la France avait été marquée profondément par la défaite de 1870 et la perte de l'Alsace et de la Lorraine. Les chants patriotiques ont fleuri. Ils étaient indissociables au début des grands mouvements politiques de l'époque très marqués par le Boulangisme et par l'affaire Dreyfus. Pour beaucoup, ils trouvent leur origine principale dans les mouvements dits revanchards, bien que certains proviennent d'anciens communards (Monthéhus, Soubise,...).

Afin d'éviter toute discussion politique qui n'est pas notre propos, il convient de bien préciser ici, bien que la différence soit parfois subtile, ce que sont la chanson 'revancharde' et la chanson 'patriotique'.

  • La chanson revancharde est celle qui, de 1870 à 1914 a soigneusement, et avec un but de propagande, exacerbé le sentiment d'injustice que nous avait laissé la défaite de la guerre de 1870, et a oeuvré dans une entreprise propagandiste pour soigneusement entretenir le sentiment de revanche contre l'Allemagne.
  • La chanson patriotique chante l'amour et la grandeur de la France sans sans appeler nécessairement à l'extermination de 'nos frères germains'.

Les mouvements politiques de droite, dirigés notamment par Paul Déroulède, puis Maurice Barrès, ont clairement affiché leur opinion en utilisant tout ce qui leur tombait sous la main, y compris les chansons...L'Alsace est exaltée et les chansons nostalgiques et justes donnent parfois place à une haine de l'Allemagne franchement affichée. Les compositeurs utilisent la gloire napoléonienne pour rappeler que la France a été une grande nation victorieuse.

2774 - Les Grognards passent (A Sablon) - Chanté par Marcelly
1465 - Les Canons (Halet) - Chanté par Couchoud

Parfois la chanson dérive un peu. La nostalgie du temps glorieux s'actualise. On trouve par exemple dans 'Les grognards passent' dans le dernier refrain "Ils feront comme leurs ancêtres, Voici nos pioupioux qui passent"...

Le Clairon

Je donnerai comme exemple

- "Ils étaient deux petits alsaciens" qui en ferait pleurer plus d'un lorsque ces deux enfants se font fusiller à cause de leur refus à effectuer leur service militaire pour l'Allemagne...

Ou encore 'Souvenir d'Alsace' chanté par Dickson ou l'on entend:

«Le vieux disait: « Enfants, aimez la France »
« Sur ce clocher que vous voyez là-bas,
Il flottera le drapeau tricolore,
Un jour, enfants, quand vous serez soldats,
Oui, vous le reverrez encore, encore ».

C'est un oiseau qui vient de France, enregistré chez Pathé Frères par Melgati,une chanson de 1880 qui mérite une page 'karaoké' à elle toute seule.

A partir de 1905, les chants patriotiques deviennent moins revanchards. Ils poussent par exemple les inventions nationales et industrielles de l'époque comme 'A la France, donnons des ailes' chanté par Marcelly en 1905. L'Alsace reste un motif très fréquemment invoqué. La Marseillaise apparaît dans de nombreuses oeuvres, comme dans "La Vivandière" de Benjamin Godard, créée en 1905 (dont on entendra un court extrait ici),

ou encore "L'enfant chantait La Marseillaise".

Alsace2

Une très belle chanteuse s'est spécialisée dans ce genre de chanson, c'est Mlle Amiati. Elle interpréta 'Vous avez pris l'Alsace et la Lorraine', 'Ne dansez plus, des français dorment', et bien sur 'Le Clairon', célèbre poème de Paul Déroulède, ou encore 'Le rêve passe' de Ch. Helmer et Georges Krier, où l'on peut entendre:

Les voyez vous,
Leurs hussards, leurs dragons, leur Garde,
Sombres hiboux,
Entraînant la vierge hagarde!
Le vieux Strasbourg
frémit sous ses cheveux de neige!
Mourez tambours,
Voici le sanglant cortège.

Au sujet de 'Le Rêve passe', c'est en 1908 que Bérard créera cette chanson au succès retentissant. Initialement intitulé'La Grande Epopée' elle est inspirée par le tableau de Détaillé 'Le rêve' qui représente les soldats de la Grande Armée endormis rêvant au grand défilé de la victoire.

'Le maître d'école',ou l'on trouve 'On le reverra le drapeau national sur le clocher de l'église', ou 'Les Cuirassiers de Reichoffen'; qui raconte l'histoire de cuirassés qui ont réussis à percer les lignes ennemis qui se sont refermées après leur passage. On ne les a bien sur jamais revus... La chanson dit:

"On leur a dit : il faut sauver la France,
C'est de vous seul que dépend l'avenir!
De Waterloo gardez la souvenance,
Ainsi qu'alors, il faut vaincre ou mourir
"

Cuirass├ęs

Villemer et Delormel étaient les compositeurs spécialistes de ces chansons. Fragson chantera 'En avant les p'tits gars.
Il est intéressant de constater que les chansons s'adressent à toutes les couches de la population, comme la paysannerie qui représente une proportion importante de la population française:
- Elval chantera 'le drapeau du paysan' (disque 2685 Pathé Frères - 1910),

De même, tous les corps d'armée (même les plus récents comme l'aviation) sont glorifiés:
- marche aviation
- Donnons des ailes à la France
- le chant du soldat
- la chanson du Turco,
- Papa l'Arbi,

Pendant la guerre, tout le pays était légitimement engagé contre l'Allemagne, et chacun proposait ses services pour soutenir les soldats au front ou pour alerter les populations des dangers de l'espionnage. On voyait à mal partout, et les chansons proclamaient bien fort l'amour de la France, la peur de l'Allemagne, et redoublaient d'audace pour entretenir soigneusement la haine entre les deux peuples engagés dans cette lutte fratricide:

- Le violon brisé,
- l'Homme rouge chanté par Bérard

Des chanteuses comme Marthe Chenal se présenteront sur scène enveloppées dans le drapeau tricolore et chantera la grandeur de la Nation (Pathé Frères lui consacrera le disque <1206> en 1915 pour "La Marseillaise" et "Le chant du départ"). Melgati, Paulus, Marcelly, Dickson, Bergeret, Félix Mayol, Dangès, Sardet, tous soutenaient l'effort national en allant parfois sur le front donner des spectacles pour les poilus.

Les chansons vont aussi soutenir l'effort des soldats et souligner leur héroïsme face à l'ennemi, comme " Verdun, on ne passe pas!".

Même certains anarchistes d'avant guerre sont devenus nationalistes. René de Buxeuil dans ses mémoires 'Un demi-siècle en chantant' déclare, en parlant de Montéhus:

"Cet antimilitariste forcené avait dès la déclaration de guerre de 14, retourné sa veste. Il était devenu cocardier, bleu-horizon et tricolore. Pourquoi pas? Il fallait bien s'adapter aux circonstances. Il donne, en chantant, des leçons de patriotisme à tout le monde".

Marthe Chenal

Marthe Chenal

 

Enfin, la fin de la guerre, c'est l'explosion de joie. Les conditions de l'Armistice acceptées par l'Allemagne était telles que les chansons s'en sont donné à coeur joie pour célébrer la victoire.

On trouvera:
- La Madelon de la Victoire,
- Quand Madelon
- Père la Victoire, (une polka en l'honneur de Clémenceau),
- Les femmes de Paname (Léo Lelièvre), qui célèbre le retour du Poilu et... les femmes

 

 

Gérard Frappé
Sources: Chansonia Juin 2002 (Article sur Bérard)

 

Alsace

Collection privée

 


Disponibles dans la collection de DLBEAAF:

1848 - Il était deux petits Alsaciens (Gabaroche) Chté par Nucelly
1848 - Le Clairon (A.André) - Chanté par Nucelly
187 - Serrez vos rangs! (A.Bruant) chté par Bruant
196 - Chanson de la France (A. Bruant) Chanté par Bruant
2150 - Serrez-vos rangs (A.Bruant) - Chanté par Charlus
2383 - J'ai vu la revue (Spencer) - Chanté par Mansuelle avec orchestre
2639 - Le rêve passe (Helmer) chanté par Elval av Orchestre
2676 - Les Cloches (Legay) chanté par Weber
2718 - Les trois grands jours (Guitton) - Chanté par Marcelly avec orchestre -
2774 - Les Grognards passent (A Sablon) - Chanté par Marcelly
3015 - Chanson du Turco (Brunel) - Chanté par Bergeret
3046 - Souvenir d'Alsace (Dickson) - Chanté par Marcelly
4975 - Chanteclair (Emile Durand) - Chanson patriotique chantée par Vaguet
4981 - Les femmes de Paname (Léo Lelièvre) - Chanté par Audiffred (Quand un poilu...)


4847 - Mon poteau (Sablon) - Chanté par Dalbret
4954 - Le régiment de Sambre et Meuse - Chanté par Dangès - GP400
4975 - Chanteclair (Durand) - Chanson patriotique chantée par Vaguet
5159 - Le Chalet (Adam) 1ere partie - chanté par Belhomme
5340 - C'est un oiseau qui vient de France (Boissière) - Chanté par Melgati

574 - Le chant du Soldat (Marc Burty) - Chanté par Dangès
5856 - Jeanne d'Arc - Chanté par Melgati
594 - C'est pour l'Armée (Helmer) - Chanté par Marcelly
618 - A la France, donnons des ailes (J.Sieule) - Chanté par Marcelly
732 - Musique en fête (J F Wagner) - Chanté par Sardet
909 - Marche aviation (Berniaux) - Chanté par Bérard
913 - Le Clairon (P.Déroulède) - Chanté par Weber
P-2108 - L'enfant chantait la Marseillaise - Chanté par Noté avec Orchestre
P2107 - Patria (Pons) - Hymne guerrier chanté par Noté

Autres liens:
http://verdun-1916.chez-alice.fr/
On trouvera de très beaux souvenirs de la grande guerre et notamment un carnet de chants sur la page de l'histoire de Montéhus, visitez aussi Du temps des cerises aux feuilles mortes consacré à Monthehus

Retour à la page d'accueil