1912: Quelques transatlantiques dont ... Le Titanic


C'est une année marquée par la technologie, et du début des importations des musiques des USA. Le continent européen est en mal de créativité, et ce sont les auteurs compositeurs français qui vont chercher leur inspiration outre Atlantique. En même temps, les transatlantiques sont de plus en plus perfectionnés et se battent pour obtenir le fameux Ruban Bleu. Ces bateaux sont conçus pour être des 'palaces flottants' sur les ponts supérieurs, mais aussi pour transporter le flot d'émigrés qui allaient s'installer aux Etats-Unis.


Baltic

Le Baltic

 

C'est dans cette ambiance qu'en janvier 1912, Gaby Delys rentre de New-York sur le 'Baltic II'. Elle ramène dans ses bagages non seulement un danseur américain qui deviendra son compagnon, Harry Pilcer, mais aussi la fameuse 'Grizzli Bear Danse' ou 'Danse de l'Ours' qu'elle continue de mettre au point lors de la traversée.

Son numéro fera date!: Affrontant la bête, la belle se retrouve quasiment dénudée (en collant chair), préfigurant ce qui deviendra l'effeuillage, avant d'être le streap-tease...

Le Titanic

le Titanic

 

Le pont du Titanic

L'ambiance heureuse du pont
llustration Tout l'Univers 1961

 

Quelques mois plus tard, c'est le fameux Titanic qui prend la relève du vieux Baltic, avec la fin qu'on lui connait.

"L'immense bateau de la White Star, le plus grand, le plus perfectionné, le mieux agencé, le mieux défendu contre tous les dangers de la mer faisait sa première traversée. Il y avait là, dans ce 'palace' flottant, des appartements pour millionnaires, à 25 000 francs la traversée, il y avait des piscines, des jeux de tennis, des concerts, un théâtre: le voyage ne devait être qu'une fête".

L'orchestre avait préparé 300 morceaux de musiques qui étaient proposés au public des ponts supérieurs. On trouve dans cette liste 'Sphinx' de Francis Popy.

Il y avait aussi une quantité d'immigrants qui s'entassaient dans les ponts inférieurs et qui traversaient l'Atlantique pour s'installer en Amérique.
Le dimanche 14 avril, le Titanic approche d'une zone dangereuse d'icebergs, qui a cette saison se dirigent vers le sud après s'être détaché du Groenland. Vers 11 heures du soir, il ne peut éviter la collision avec une montagne de glace.

On crut d'abord l'accident peu important: tout le monde, d'ailleurs, avait tant de confiance dans ce bateau où l'on se croyait en sûreté autant que sur la terre ferme! Il semble que cette croyance à l'impossibilité d'une catastrophe ait persisté très longtemps et qu'elle ait contribué à empêcher la panique: les femmes, les enfants ont pu être embarqués en grand nombre sur des canots de sauvetage qui étaient en nombre insuffisants pour sauver tout le monde alors que sur un navire d'une telle dimension on aurait pu tenir en réserve une véritable flottille: 1635 victimes, environ 700 personnes sauvées, des actes d'héroïsme, le commandant Smith sauvant un enfant, le portant à la nage dans un canot et revenant mourir à son bord: un télégraphiste, envoyant jusqu'à le dernière minute ses radiogrammes comme des cris de détresse, d'appel au secours jetés à travers l'océan: les musiciens de l'orchestre qui jouent jusqu'à l'engloutissement'Plus près de Toi, mon Dieu': par contre, des gens sauvés dans un canot qui, ayant encore parmi eu des places disponibles, refusent par crainte d'être d'être agrippés par trop de mains, et de chavirer, d'aller recueillir quelques-uns des malheureux qui se soutiennent à la surface grâce à leur ceinture de sauvetage et dont le gémissement couvre d'abord le bruit de la mer et puis décroît peu à peu, et puis s'éteint, voilà des souvenir et les images que nous laisse ce désastre effroyable.

Les Frères Pathé ne laissèrent pas passer cet événement sans éditer juste après le désastre un disque chanté par Vaguet 'Plus près de Toi, mon Dieu' (traduction de 'Nearer, my God, to Thee').

Il existe cependant une incertitude sur l'interprétation utilisée sur le Titanic, et on ne retrouve pas le chant bien connu des églises catholiques, version appelée 'Bethany'. L'éditeur Homocord fait par ailleurs paraître un disque en 1926 sous la référence 18135, ce' Plus près de Toi, mon Dieu' qu'il qualifie d''Hymne chanté à bord du Titanic'...

Si quelqu'un connaît la véritable version chantée en avril 1912 lors du naufrage, qu'il nous le fasse savoir. Pathé s'est-il trompé? A-il voulu utiliser une musique plus riche musicalement? Le disque Sphinx' lui aussi est sorti en 1912, bien qu'écrit en 1906.

Gérard Frappé
D'après un article paru dans le Mémento du mois d'avril 1912 du n°19 de 'La Revue pour tous'.
D'aprés 'Les Années Delys' de J.J Sirkis paru chez Jeanne Laffitte 1990

Retour à la page d'accueil