La Trompe de Chasse


Vous trouverez dans la rubrique " Folklore/trompe de chasse " quelques fanfares sonnées par des sociétés de trompe durant les années folles.
Les sonneurs pourront remarquer la différence par rapport aux interprétations actuelles. Le " piqué " s'inspire fortement du clairon militaire, la final est sans vibrato… ; les sonneurs prennent quelques libertés dans la lecture du solfège. La trompe ne serait-elle donc pas immuable?
Pour les visiteurs connaissant peu ou pas la trompe de chasse (différente du cor qui est un instrument pour orchestre ou harmonie), vous trouverez quelques brèves informations vous permettant de découvrir cet instrument de musique rustique.


N'oublions pas que la trompe est avant tout un moyen de communication (le téléphone portable de l'époque). Elle transmet aux chasseurs et suiveurs des informations audibles à 1 km indispensables pour suivre et comprendre le déroulement de la chasse. Ces fanfares sont dites de " circonstances "
· La sortie du chenil
· le passage du chemin de fer
· au nord, au sud…
· le passer l'eau en barque
· l'hallali ou la mort
Elles vont également honorer l'animal de chasse, un veneur, un lieu champêtre, ou enfin un équipage
· la Royale (cerf dix cors), le sanglier, le chevreuil (fanfares d'animaux)
· la "l'Aigle " (fanfare du Marquis de l'Aigle, veneur célèbre des années 1900),
· le Moulin de la Vierge,( fanfare de lieux)

La trompe animera aussi musicalement la journée de chasse. Pour le cérémonial de la curée (fin de la journée) un effort musical sera fait ; les trompes de basse et de seconde se mêleront aux trompes de chants afin de donner du relief à l'interprétation des fanfares.
La trompe de chasse actuelle, en " ré ", est constituée de plusieurs tubes soudés dont la longueur totale doit impérativement être égale à 4.54m. Cet instrument est en laiton.

D'après les " historiens " (entre autres Gaston de Marolles), l'ancêtre de la trompe actuelle a vu le jour sous Louis XIV, lorsqu'un ouvrier ingénieux a réussi à souder et braser une suite de tubes.

Fanfare
 

Une société de trompes vers 1905
(Illustration extraite de '"La trompe de chasse" par Joel Bouëssée)

La longueur de l'instrument, enroulé sur lui-même, a varié de 2.27m à 5.20m; quant au nombre de tours,il a varié entre 1 tour et demi et 8 tours (trompe pour la chasse au lièvre dite Maricourt).
La réduction du nombre de tours - qui restera sans incidence sur la sonorité de l'instrument à condition que sa longueur reste identique- a un but pratique: permettre au porteur d'une trompe de chevaucher sans avoir les flans battus par son instrument.

Vers 1830, la toque ou bombe d'équitation (cape dans le langage traditionnel) a progressivement remplacé l'élégant et encombrant tricorne; cette évolution de la mode va inciter à réduire le diamètre des trompes par multiplication des tours. De 2 tours et demi (la " Dauphine "), on passera à 3 tours et demi (la " Orlèans "), le diamètre qui était de 50 cm va passer à 40cm. Seuls les sonneurs de forte corpulence regretteront cette évolution...


La trompe a pris son plein essor à la fin du XIX ème siècle. En 1863, année de l'exposition canine de Paris, est crée un premier concours de trompes. Ces concours successifs vont favoriser le développement de l'instrument, celui-ci va sortir du milieu de la chasse et de l'aristocratie pour rejoindre le milieu associatif et même parfois le cabaret.
Les sociétés de trompe se multiplient sous des noms les plus divers " La Diane Lyonnaise ", " le Rallye Vert Galant ", " le cercle de Dampierre ".
En tant qu'instrument, vous retrouverez la trompe à la chasse, mais également dans la musique sacrée ou chez les compositeurs classique (Mozart : Jagd symphonie, Haydn, Schubert….).


On recense aujourd'hui plusieurs milliers de fanfares (3 534 pour être précis), il y a 100 ans il n'y en avait à peine un millier.
Les compositeurs de fanfares sont parfois connus (le marquis de Dampierre, compositeur de la " Royale ", Louis XV compositeur de 3 fanfares dont la célèbre " 4ème tête ", Tyndare-Gruyer qui a écrit 62 fanfares et Gaston CHALMEL plus de 50….), ou anonymes (nombreuses fanfares ont été écrites par des hommes de vénerie en l'honneur de leur maître ou d'un lieu. Ils ignoraient tout du solfège).
Nous ne pouvons pas terminer sans citer Hubert HEINRICH, compositeur contemporain qui a écrit plus de 100 fanfares!


Pathé Frères et les disques de Trompes de chasse:

Plusieurs fanafares ont été enregistrées chez Pathé-Frères. J'ai noté (liste non exhaustive):

N'oublions pas que le prix des premiers cylindres et disques réservait leur achats à une clientèle huppée. Même si les frères Pathé ont oeuvré pour démocratiser le phonographes en faisant baisser les prix, les premiers disques font la part belle à la trompe de chasse. De plus, la forme et la matière du pavillon des phonographes sont particulièrement adaptées à la reproduction de la trompe...
Pour les titres, il y a les grands classiques (intéressants à écouter pour la différence d'interprétation, Le Moulin de la Vierge, le sanglier la Becdelièvre, Souvenir de SULLY, les pleurs du cerf, La tête bizzarde(voir le nota), les têtes (1ère......jusqu'à la Royale) .
Toutes les autres sont à découvrir, car elles ne sont que rarement rééditées (Chabrillant, Pont Chratain,Gairaud, L'Aigle, Dubouveau, d'Autichamp.

Dans notre collection, nous comptons:

En 90 tours/mn (avant 1916):

116 - Le Moulin de la Vierge - Trompe de chasse - Disque Idéal
119B - La Chabrillant - Trompe de chasse
6962 - La Chabrillant - Le Rallye Vendée
8740 - La Pont-Chartrain - La Gairaud - La de l'aigle - Rally Bonnelle
8741 - Marche des cerfs - Rallye les Charmes
8742 - La Loge de Raboué - Rallye Persac - La Delanos - La Borbon
8743 - La Dupuytrem - La Wagram - La Lur Saluces - Le Lancer
8747 - La Dubouveau - La d'Autichamp - Le Sanglier - Rallye Ardennes

En 80 tours mn
7679 - La messe de St Hubert (3ieme partie) - Rallye St Hubert club de Villemomble
7680 - La Fernand Dardy - La de Baudry d'Asson - Rallye St Hubert club de Villemomble
7681 Les honneurs du pied - Souvenir de Vouvant - Rallye St Hubert club de Villemomble
8308 - Messe de St Hubert - Société Rallye Montmartre Dir M Konneradt
Les pleurs du cerf -La buzenval - Rallye St Hubert club de Villemomble
8402 - La Cornu - La bec de lièvre - Trompes - Rochard
8402 - Souvenirs de Sully (Rochard) - Trompes - Rochard
8403 - Les pleurs du cerf - La tête bizzarde - Trompes - Rochard
8403 - Les têtes de cerf - 1,2,3,4,10 cors - Jeunement - La royale - Trompes - Rochard

Pour rester dans le genre 'chasse', n'oublions pas cette chanson de Sardet:
523 - Chasseur au fond des bois ! Chté par Sardet - avec trompe

le célèbre "J'aime le son du cor aux fonds des bois":
4777 Le Cor (Flégier), chanté par Albers


Pour en savoir plus nous vous conseillons :

Le site de la Fédération internationale des trompes de France

Article anonyme d'un sonneur parisien

Nota: Au sujet de la tête bizzarde, il faut savoir que les bois du cerf pousse à partir de Mai chaque année et tombent vers Mars Avril, Ils poussent normalement symétriquement. Parfois, ils sont disymétriques, la tête est dite bizzarde par rapport à une 2ème tête (2 andouillers symétriques), 3ème.....Les têtes bizzardes sont assez prisées


Retour à la page d'accueil